Conseils aux jeunes préparant un concours en 2017

0

Conseils aux jeunes préparant un concours en 2017

La session des cours pour l’année scolaire 2017 va bientôt être ouverte. Nous apportons notre expertise et notre expérience pour aider les jeunes à s’orienter, pour mieux se préparer, en fonction de leur aptitude.

1. Les grandes écoles : Il faut faire un bon choix

Il y a beaucoup de grandes au Cameroun, les unes plus prestigieuse dans l’imaginaire populaire que les autres. Nous pouvons citer entre autres, les facultés de médecine de Yaoundé ou Douala, l’école polytechnique de Yaoundé, les écoles normales supérieures de Yaoundé, Maroua et Bambili, L’ENSET de Douala, l’école des postes à yaoundé, l’école des travaux à yaoundé, la FASA à Dschang, les IUT de Douala et de Bandjoun, L’EMIA à yaoundé, L’ESSEC de Douala, L’IRIC de Yaoundé. Si chacun souhaite integrer l’une de ces grandes écoles, il faut tout de meme etre realistes.

2. Le realisme : C’est une école prestigieuse, mais elle n’est pas pour vous.

Etre réaliste veut dire qu’il faut tenir compte de plusieurs facteurs pour peaufiner son ambition. Dans la plupart de ces concours, il y a les meilleurs candidats fraîchement bacheliers, mais aussi des étudiants ayant plus d’expérience car ayant 2 ou 3 ans en faculté.

Je prend un exemple au lycée Bilingue de Nylon Brazzaville à Douala.

  • l’élève POUEMEGNE DJOKO de la terminale C ( Serie : Mathématiques et Sciences physiques) est le meilleur élève en Mathématiques et Physiques du lycée depuis la classe de seconde, et est toujours premier de sa classe. Vous ne l’avez jamais battu en classe, vous n’allez pas le battre à un concours où il est candidat. Mention attendu au Bac 2017, au moins BIEN.  Ils sont comme ça nombreux dans tous les lycées du Pays.  Ce gars est un polytechnicien en puissance.
  • L’élève FATIMATOU de la terminale D1 (Serie : Sciences naturelles) est la meilleure élève de sa classe depuis la seconde en mathématique et sciences naturelles. C’est une travailleuse acharnée. Mention attendu au Bac 2017 : au moins BIEN. Mademoiselle FADIMATOU est un futur médecin.

Aucun cours de préparation ne va vous transformer en un mois, au point de vous faire réaliser en deux semaines ce que vous n’avez pas fait en 3 ans au second cycle du secondaire. Si vous n’avez jamais battu un camarade, vous n’allez pas le battre après la préparation.

Le baccalauréat en lui même va servir comme facteur de discrimination et de sélection des candidats. Dans ces concours, on veut les meilleurs, les plus forts. Ils veulent des génies même. Les gars très forts en Maths vont aller à polytechnique pour devenir ingénieurs, alors que les gars forts en sciences naturelles vont aller dans les faculté de médecine.

Je n’ai pas dis que les candidats moyens n’ont pas leur place dans ces écoles, cependant si vous n’ êtes pas admis, il ne faut pas penser que ceux qui ont été admis l’ont été par des méthodes déloyales et peu recommandables, comme « acheter sa place », ou être « parrainé », ou « le réseau ». Je puis vous garantir que les candidats admis le sont par leur mérite.

En cette matière l’école Nationale Supérieure Polytechnique  de Yaoundé a la réputation d’être l’école la pus rigoureuse du Cameroun en matière d’admission des candidat.

3. Liste des écoles : Un petit animal a une petite queue.

Comme on l’a déjà dit, il faut faire un choix objectif et réaliste. Si vous êtes issu de la campagne et vous êtes un élève moyen, vous pouvez toujours solliciter l’une des prestigieuse école du Cameroun, cependant, ne perdez pas quelques années de faux espoirs ou des moyens à faire et refaire le même concours. Le désespoir peu s’installer et vous devenez un aigri. Après le bac, il faut chercher avant tout, au delà de la passion ou la vocation pour un métier donné, chercher à se mettre à l’abri, en s’assurant que le minimum est déjà acquis.

Voici à cet effet la liste des 10 écoles en 2017, classés dans l’ordre d’importance et la sécurité qu’elles procurent.

  1. ENS ( Ecole Normale Supérieure de Yaoundé)
  2. ENSET de Douala
  3. ENS de Maroua
  4. ENS de Bambili
  5. Faculté de Médecine de Yaoundé et Douala
  6. ENSP (Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé)
  7. ESSEC de Douala
  8. FASA de Dschang
  9. ENSAI de Ngaoundéré
  10. Faculté de Génie Industriel à Douala, IUT de Douala et Mbandjoun

Je ne cite pas les écoles comme EMIA de ydé, IRIC ou l’ENAM. Ils occuperaient les trois premières places de notre classement, mais sincèrement je ne connais pas comment on entre dans ces écoles.  » Tu veux entrer à l’EMIA, que ton père est qui ? « , « Hummm, mêmes les biafras veulent déjà entré à l’ENAM, c’est grave. » Si vous décrocher l’entrée dans l’une ces trois écoles, je vous  » donne les mains ».

Il faut tout de même préciser que même si l’École polytechnique et l’ESSEC de Douala n’intègrent pas leur récipiendaires dans la fonction publique, personnellement je n’ai jamais vu un diplômé de ces deux écoles au chômage. Si un bensikineur ou un chauffeur de taxi vous qu’il est diplôme de l’une de ces deux écoles, c’est un menteur.

Les étudiant sortis de l’ESSEC sont très bien formé dans leur domaine et occupe des postes de directeur commercial ou Marketing dans les entreprises à Douala, ou s’installent à leur propre compte même chose avec les ingénieurs sortis de polytechnique de Yaoundé. Ce sont des types bien, sois à leur propre compte, sois dans les grandes entreprises nationales ou multinationales. On précise en passant que les multinationales recrutent des ingénieurs de mois de 25 ans.

4. Les écoles de préparations : Et si ton préparateur était lui aussi candidat ! 

Il y a beaucoup de groupes de préparation qui font un boulot formidable depuis plusieurs années. beaucoup d’entre elles sont professionnelles et font de très bon résultats, cependant, personnellement j’estime que celui qui est capable de décrocher l’entrée dans l’une des écoles citées précédemment peut se préparer tout seul.

Je n’irai pas jusqu’à déconseiller ces groupes mais il est fondamental pour tout candidat de polytechnique , ENS ou de tout autre école de traiter personnellement une collection d’anciens sujets proposés dans l’école choisie. le nombre de 10 anciens sujets me parait suffisant pour la préparation.

Anciens sujets ENS ydé Anciens sujets polytechnique de ydé second cycle

5. je veux faire médécine : Non tu ne peut pas!

Etre médecin est très prestigieux. Les médecins sont admirés et beaucoup manifestent l’ambition légitime de faire carrière dans cette profession. Cependant les rêveurs doivent savoir que ce métier n’est pas fait pour eux. dans les écoles de médecine on veut des candidat ayant au moins la mention ASSEZ BIEN et qui se sont bien comporter dans les évaluations de classe depuis la c. C’est pourquoi on vous demandera de présenter vos bulletins depuis la seconde.

Si vous avez été un élève médiocre ou tout juste moyen, ne perdez pas votre temps et argent dans les groupes de préparation pour préparer le concours des faculté de médecine. On ne veut pas de vous là bas, allez ailleurs où on pourra vous accueillir.

Avoir de l’ambition c’est bien et très bien même, mais ne pas tenir compte de ses atouts et compétences réelles c’est la folie. Je demande de faire comme l’élève DANGA FOUDA de la classe de TD1 du lycée Bilingue de Nylon Brazzaville, qui le dit toujours, il veut faire dans le bâtiment. c’est sa passion et il a toujours travailler comme manœuvre dans les chantiers de construction du lycée. Il connait déjà les contours d’un chantier de construction et en dehors du lycée, il fait des jobs ailleurs. Son projet est d’entrer à l’école des travaux publics de Yaoundé.

Il exerce déjà pratiquement le métier pour lequel il veut une qualification professionnelle. voila un enfant réaliste et un très bon exemple à suivre. dans ce cas même la nature va l’aider à entrer dans l’école choisie, car même Dieu encourage les braves.

De toutes les façons, le métier de médecin est très dur et vous n’allez pas devenir le premier médecin milliardaire au Cameroun. La formation dure 7 longues années pour les généralistes et après faut se spécialiser. ça peut aller jusqu’à 10 ans voir plus pour certaine spécialisation.

6. ENS ou polytechnique? Un tiens vaux mieux que deux tu auras.

S’il faut classer l’ENS de Ydé et L’école Nationale supérieure Polytechnique de Yde, pour un élève brave le premier choix est naturellement polytech. Cependant, ce n’est pas parce qu’on est brave qu’on réussi du premier coup.

Une belle et jeune fille de 19 ans veut épouser un homme qui a les moyens et une bonne situation. Elle va refuser toutes les autre propositions qui vont venir (taximan, bensikineur, enseignant, technicien, infirmier et autres débrouillards), en attendant le prince charmant (avocat international, diplomate, général d’armée, ministre, gouverneur) Et finalement le prince charmant n’arriva jamais. Vous pouvez devinez son sort après 30 ans.

Je conseille donc à tous les candidats braves en maths et physiques de préparer ces deux concours en priorité. ils ne passent pas le même jours. Si vous n’obtenez pas polytech, et que c’est bon à l’ENS, il faut dire merci à Dieu, car même de ce coté ce n’est pas donné, la bataille est vraiment rude.

8. ENS de Ydé : Beaucoup de débouchées.

Entrer à l’ENS de Yaoundé en Mathématiques étant jeune peut être une bonne chose. Arrivé en troisième année, vous devez obtenir une licence en Maths en faculté pour pouvoir continuer au second cycle. Plusieurs options s’offrent alors à vous. Précisons au passage que pendant vos trois première années à l’ENS, vous pouvez toujours préparez un autre concours, comme polytech, ISSEA etc. Quelques uns abandonnent l’ENS pour intégrer une autre écoles.

Si vous sortez de l’ENS après 3 ou 5 ans et vous êtes affectés sur le terrain, cela peut même être un tremplin, car vous avez la possibilité de préparer sereinement un autre concours, ou continuez en Master dans l’université la plus proche. Quand on a la force, un gars brave doit viser minimum un BAc+5.

9. Je suis une eleve moyen : Un BTS peu faire l’affaire!

Le BTS : Brevet de technicien Supérieur est obtenu après une formation deux ans, dans les IUT ou les instituts supérieur de formation.

La formation est courte et moins chère dans les IUT. c’est très pratique pour les élèves issus des familles moyennes ou défavorisées, et la formation obtenu permet de trouver un travail acceptable dans les entreprise.
Je connais personellement des gens qui ont été recruté dans des entreprises de la place juste sur la base d’un BTS ou d’une formation équivalente et qui sont bien aujourd’hui. Les filières comme, Logistique et transport, Comptabilité et Gestion, Gestion de l’environnement, informatique de gestion etc, peuvent offrir des opportunités d’emploi, juste après un stage. Ce n’est toujours pas le cas mais il y a des chanceux.

10. Je n’ai pas eu de concours : Bonjour la faculté

Aller à l’université n’est pas une perte de temps, contrairement à ce qu’on dit. Celui qui vous dis que l’université ne sers à rien et que c’est une perte de temps est un ennemi mortel , qui pourrait vous tuer. si aucun concours ne marche, inscrivez vous en faculté dans une filière qui correspond à votre serie au baccalauréat. les bac série C iront en Mathématiques ou Physiques, les séries D iront en SVT, Chimie etc. Votre objectif est de décroche une licence dans une période de trois ans.

Vous allez augmenter vos connaissance et vos chances au concours, car par exemple le gars qui est en maths aura un plus par rapport à la terminale. la faculté va être un tremplin pour préparer les concours de Polytechniques , ENS ou ENSET. Il faudra travailler très dur en fac, et présenter le concours de son choix chaque année. au bout de deux ou trois tentatives ça peut marché. Si ce n’est pas le cas, continuer jusqu’a la licence et après ce sera le Master. Les opportunités vont augmenter au fur et a mesure que vous allez avancer.

NKEUNA NGUELIAKO GEORGES GERARD
CEO- DOUALAHOST
DMS   FOUNDER
ENS OF YDE : 2006 - 2008
IUT OF DOUALA : 2003-2005
Share.

About Author

Laisser un commentaire